Le Cerveau

MUZG / Le Cerveau

Direction: Tomasz Rodowicz
Script et dramaturgie: Marcin Cecko
Musique: Tomasz Krzyżanowski, Marcin Cecko, Kuba Krzewiński, Tomasz Rodowicz
Visuels: Maria Porzyc, Rami Shaya
Scénographie: Korbus
Lumière, son: Tomasz Krukowski
Costumes: Katarzyna Jasińska, Dominika Krzyżanowska Gorzkiewicz
Cast: Joanna Chmielecka, Małgorzata Lipczyńska, Adrian Bartczak, Janusz Adam Biedrzycki, Robert Wasiewicz

Un merci spécial à Aloha From Deer, pour la confection de costumes pour la performance.

Première: 22-24.11.2013, Szwalnia Théâtre, Lodz

Performance pour les téléspectateurs de plus de 16 ans.
Des lumières stroboscopiques sont utilisées dans la performance.

Le projet est financé par l’hôtel de ville de Lodz. Le projet est financé par le Narodowego Centrum Kultury Centre national polonais de la Culture à travers le programme Narodowego Centrum Kultury – Kultura – Interwencjedu Centre national polonais de la Culture "Culture - Interventions".

Photos
Trailer

Les dernières technologies et découvertes scientifiques d’aujourd'hui ont créé une situation très inconfortable et embarrassante dans le domaine des arts et de la soi-disant «humanité», parce qu'ils entrent sans autorisation dans le domaine des questions et problématiques réservées exclusivement à la sphère «spirituelle» et philosophique de l'activité humaine. Les questions qui, jusqu'à maintenant, étaient considérées comme relevant du domaine exclusif des philosophes, des artistes, des théologiens, des éthiciens et des prophètes, sont maintenant accaparées par les physiciens, les scientifiques informatiques, les neurochirurgiens, les neurophysiologistes et les neurobiologistes.

À l’aide des images à résonnance magnétique (IRM), des tomographiesà résonnance magnétique (TRM), et des dernières générations de CT scan, les chercheurs et scientifiques sont capables de simuler et définir, d’une façon très précise les régions du cerveau responsables de la créativité de l’âme et de l’esprit humain. Ils peuvent enregistrer, manipuler et jouer avec la conscience et la mémoire humaine. Récemment, ils ont même crée un cerveau artificiel, lui donnant un nom gracieux : « l’organoïde ».

D’autre part, nous perdons tous nos repères, dans ce vide postmoderne fluide où nous vivons. Entourés d’un état brumeux, vague, dans lequel toutes les valeurs sont connectées, où nos mains sont pleines des derniers gadgets et merveilles de la technologie, nous commençons à ressentir un besoin fort de construire un ordre objectif, et de trouver quelques qualités solides, constantes.

Dans une telle réalité, le cerveau devient un nouvel oracle, un réel espoir, et le plus grand fétiche du vingt et unième siècle. Nous ne parlons pas de l'esprit, l'âme, la conscience ou le «Soi» - ici les définitions sont fluides, ambiguës et peuvent être interrogées facilement. Objectivement, le cerveau est juste un objet comme de la gelée d’un kilo et demi, qui était autrefois le plus grand mystère de l'humanité (et pas seulement du point de vue de l'évolution, mais aussi celle de la fonctionnalité, de la créativité, de l'imprévisibilité et de la folie). Enfin, nous sommes en mesure d'explorer ce mystère. Nous pouvons le manipuler, et le convertir en un objet de culte. Le cerveau est un créateur de tout dans l'univers qui ne soit pas un pur produit de la nature. (D'ailleurs, le cerveau manipule déjà cette nature!) Nous croyons qu’en déchiffrant les codes d'accès du cerveau, nous pouvons découvrir la vérité absolue - incontestable, mesurable, facile à vérifier, et sur laquelle il est facile d’expérimenter.

Dans notre performance, nous nous interrogeons sur la position du facteur humain au sein de cette situation. Sommes-nous en mesure de réduire toutes les émotions, les relations inter-humaines, et divers états d'esprit et de l'âme dans des schémas neuronaux d’impulsions électrochimiques?

Un groupe de chercheurs finalise à présent la dernière étape d'un projet complexe, dans lequel ils exposent leurs corps et leurs esprits à une expérimentation extrême. Dans cette dernière étape d'exploration, ils tentent de définir leurs propres points de vue personnels et des points de référence, montrant l'opposition (et l'impuissance) de l'aspect humain mis contre la brutalité arrogante de la science et de la bio-techno-idéologies.

Tomasz Rodowicz

x
Jeśli chcesz otrzymywać informacje o wydarzeniach Teatru Chorea zarejestruj się.